AUGUSTE CHABAUD (1882 - 1955)

Né le 4 octobre 1882 à Nîmes (Gard).

Mort le 23 mai 1955 au Mas de Martin (près de Graveson, Bouches-du-Rhône). XXe siècle.

 

Peintre de figures, de composition à personnages, de paysages.

 

Il fit ses études au Lycée puis à l’Ecole de Beaux-Arts d’Avignon, où sa famille s’était fixée depuis 1890. Il eut pour professeur Pierre Grivolas, artiste avignonnais enjoignant ses élèves à ne suivre devant la nature que « leur pente naturelle ». En 1890 ses parents se fixent au Mas de Martin à Graveson, au cœur du pays de Frédéric Mistral. En 1899 il va à Paris et fréquente l’Académie Julian et parfois l’Académie Libre de Fernand Cormon à l’Ecole des Beaux-Arts. Ses parents n’étant plus en mesure de l’entretenir, il s’engage dans la marine marchande en qualité de pilotin, découvrant le Sénégal et le Dahomey. En 1902, il effectue son service militaire en Tunisie comme tirailleur, rapportant de Bizerte et Tunis de nombreux croquis de militaires et d’indigènes, d’intérieurs de maisons closes et de bars peuplés de filles et de matelots. De retour en France il séjourne à nouveau à Paris, à Montmartre et Montparnasse, mais demeure un artiste solitaire, restant à l’écart de l’élaboration du mouvement fauve tel qu’il se préparait à Chatou ou dans l’atelier de Gustave Moreau. Au Salon d’Automne de 1907 s’il rejoint la fameuse « cage aux fauves », c’est animé d’un désir personnel et non par la volonté de se reconnaître en un groupe. À une date mal déterminée –, – on pense que ce fut avant 1914 – il participe à une exposition collective aux Etats-Unis avec Matisse et Picasso. Depuis 1906, il exposait au Salon des Artistes Indépendants, figurant régulièrement au Salon d’Automne dont il était sociétaire et aux Tuileries à partir de 1927. En 1966, il figurait dans la manifestation intitulée Le Fauvisme français et les débuts de l’Expressionnisme allemand, qui se tient au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris et au Haus der kunst de Munich. En 1912, il présente ses œuvres à la galerie Bernheim-Jeune. D’importantes expositions rétrospectives de son œuvre se tinrent en 1952 et 1965 à Paris, en 1956 au musée Cantini à Marseille, 1986 à Orléans au Musée des Beaux-Arts.

Durant son séjour dans la capitale, il décrit la vie parisienne des quartiers typiques et des boulevards, des cafés-concerts, des bals, du monde peuplant les cirques et les cabarets. Il cerne durement les figures, emploie des couleurs violentes et contrastées, ce qui l’apparente à l’expressionnisme, quand le choix de ses sujets le rapproche plutôt de Van Dongen. De retour à Graveson vers 1914, il peint des paysages de la Montagnette, les paysans, les écuries, dans la gamme chromatique adoucies, où voisinent des noirs nuancés, des blancs teintés et des bleus aux accords profonds. Après la guerre, il se fixe définitivement à Graveson, épousant en 1921 la fille d’un fermier voisin dont il aura sept enfants. Il a écrit une importante œuvre littéraire en Provençal : Poésie pure, peinture pure ; Le Tambour Gautier, Le Taureau sacré. Auguste Chabaud a également pratiqué la sculpture.

 

ŒUVRES DE L'ARTISTE PRESENTES DANS LES MUSEES : PARIS Mus. Mun. d’Art Mod – MARSEILLE Mus. Cantini – GENEVE.

 

 

 

 

 

 

 

 

Born in October 4th 1882 in Nîmes.

Died in May 23rd 1955 at the Mas de Martin. Twentieth century.

 

Painter of figures, composition figures, landscapes.

 

He studied at the School of Fine Arts in Avignon, where his family had settled since 1890. He was a pupil of Pierre Grivolas, an artist of Avignon directing his students to only follow in front of nature "their natural inclination". In 1890, his parents decided to remain to Mas de Martin near Graveson, in the heart of the country of Frédéric Mistral. In 1899 he went to Paris and attended the Académie Julian and sometimes the Free Academy of Fernand Cormon at School of Fine Arts. His parents are no longer able to maintain him, so he joined the merchant navy as an apprentice, discovering Senegal and Dahomey. In 1902, he completed his military service as a rifleman in Tunisia, Bizerte and Tunis related numerous sketches of soldiers and natives, interiors of brothels and bars with girls and sailors. Back in France he lived again in Paris, Montmartre and Montparnasse, but remains a solitary artist, staying away from the development of the movement Fauve in Chatou or in the studio of Gustave Moreau. During the Salon d'Automne of 1907 he joined the famous " cage aux Fauves ", but only driven by a personal desire and not by the desire to recognize a group. Before 1914 - he participated in a collective exhibition in the United States with Matisse and Picasso. Since 1906, he exhibited at the Salon des Artistes Independants, appearing regularly at the Salon d'Automne of which he was a member and at the Tuileries in 1927. In 1966, he appeared in the event entitled “The French Fauvism and early German Expressionism” held at the Modern Art Museum of the of Paris and the Haus der Kunst in Munich. In 1912, he presented his works at the Galerie Bernheim-Jeune. Major retrospectives of his work were held in 1952 and 1965 in Paris, in 1956 Musée Cantini in Marseille, in 1986 Museum of Fine Arts of Orleans.

 

During his stay in Paris, he describes the typical Parisian life neighborhoods and boulevards, cafés-concerts, dances, populating the world of circuses and cabarets. He identifies the figures, uses violent and contrasting colors, which apparent to expressionism, when the choice of his subjects rather close to Van Dongen. Back to Graveson in 1914, he painted landscapes of Montagnette, farmers, stables, in the chromatic scale softened, where nuanced black, tinted with white and blue to deep chords rub. After the war, he settled permanently in Graveson, marrying in 1921 the daughter of a neighboring farmer whom he had seven children. He wrote an important literary work in Provençal: Pure Poetry, Pure Painting, Le Tambour Gautier, The Sacred Bull. Auguste Chabaud also practiced sculpture.

 

ARTIST WORKS PRESENTED IN MUSEUMS: PARIS Mus. Mun. d’Art Mod – MARSEILLE Mus. Cantini – GENEVE.

FAITES ESTIMER OU EXPERTISER VOTRE PEINTURE FAUVE OU PROVENCALE D'AUGUSTE CHABAUD

ENVOYEZ-NOUS UNE PHOTO ET LES DIMENSIONS PAR MAIL