LOUISE GERMAIN (1874 - 1939)

Née le 22 avril 1874 à Gap.

Morte le 13 octobre 1939 à Aix-en-Provence. XXe siècle.

 

Peintre.

 

Au secret dans les mémoires, la silhouette effacée de de Louise Germain ne se profile qu'au hasard de l'évocation de son ami Joseph Ravaisou. Elle subit tout d'abord l'influence du peintre marseillais Walter Bildecombe dont le thème de prédilection est la représentation des animaux familiers. Ce modeste continuateur de l'art d'Emile Loubon et contemporain de son élève François Simon lui enseigne avec méthode ses conceptions très réalistes  de la figuration animale.

C'est vers l'âge de 25 ans, sans doute vers 1898/99, que se produit la rencontre avec Ravaisou. Mariée à un préparateur en pharmacie dont elle a deux fils, elle ne paraît pas avoir surmonté d'obstacle à a passion qu'elle éprouve pour son confrère, son aîné de 10 ans. "Avec Ravaisou, elle partagera le même atelier, les mêmes modèles, elle traitera les mêmes motifs". Elle ne se départit pas, malgré les nouveautés qu'elle assimile, de cet attrait pour les choses mouvantes de la nature: les basses-cours, les chèvres, les moutons, les chevaux. Une Rosa Bonheur en quelque sorte revue par l'impressionnisme, la Provence... et Ravaisou. Ravaisou la pousse à franchir une étape décisive dans sa conception du modelé et de l'harmonie des couleurs... à son contact, lui même épanouit son art!

Sociétaire des Artistes Français depuis 1906.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Born in April 22nd 1874 in Gap.

Died in October 13th in Aix-en-Provence. Twentieth century.

 

Painter.

 

 

The discreet silhouette of Louise Germain is only mentioned by chance by her friend Joseph Ravaisou. She initially influenced the Marseilles painter Walter Bildecombe, whose favorite theme of representation is pets. This modest follower of the art of Emile Loubon, contemporary of his pupil François Simon taught methodically his realistic designs of animal figuration.

At the age of 25, probably around 1898 to 1899, she met Ravaisou. Married to a pharmacy dispenser with whom she has two son, it does not seem to have overcome obstacles to a passion she feels for his colleague, eldest of 10 years. "With Ravaisou, she will share the same workshop, the same models, she will process the same reasons." She did not depart, despite the news that assimilates of this attraction to natural moving things : barnyards, goats, sheep, horses. A "Rosa Bonheur" somehow reviewed by Impressionism, Provence... and Ravaisou. Ravaisou pushes her to take a decisive step in design of the modeling and the harmony of colors... at his touch, his art flourishes too!

Shareholder of the French Artists from 1906.

 

 

FAITES ESTIMER OU EXPERTISER VOTRE TABLEAU PROVENCAL DE LOUISE GERMAIN

ENVOYEZ-NOUS UNE PHOTO ET LES DIMENSIONS PAR MAIL